slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12

Vous êtes ici

Unir les voisins pour lutter contre les cambriolages

Body: 

Le partenariat local de prévention : un autre moyen de diminuer drastiquement les vols dans habitations au sein d’un quartier.

Créer un partenariat local de prévention, c’est renforcer le sentiment de sécurité d’un quartier grâce à la cohésion sociale. Les voisins sont davantage vigilants, bienveillants et veillent à transmettre l’information rapidement. L’objectif n’est pas de créer une milice de quartier ou demander aux habitants de patrouiller à la place de la Police mais bien de sensibiliser les voisins à faire attention aux agissements suspects qui peuvent se passer dans leur rue. Un véhicule paraît suspect dans le quartier ? Des personnes semblent surveiller une habitation ? Il serait opportun de placer un passage pour piéton à un endroit qui parait dangereux ? Telles sont les informations qui peuvent s’échanger entre les partenaires locaux de prévention et leur agent de quartier. Comme indiqué précédemment, ces PLP ne remplacent pas les forces de l’ordre. Si un habitant a un problème, il ne doit pas appeler le voisin mais composer le 101 !  
Et pour faire circuler l’information plus facilement, des coordinateurs sont désignés au sein du PLP. Ils sont chargés de communiquer les informations données par leur agent de quartier à tous les habitants partenaires. C’est donc, de manière imagée, une communication pyramidale où l’habitant du quartier transmet une information à son coordinateur qui la fait lui-même parvenir à l’agent de quartier. Et inversement, si une information concerne le quartier du PLP, l’agent de quartier la communique au coordinateur principal qui la transmettra à ses coordinateurs adjoints qui feront suivre l’information aux habitants des rues qu’ils couvrent.
Enfin, il faut savoir que les partenariats locaux de prévention sont soumis à une charte signée par le bourgmestre de la ville où se situe le quartier, le chef de corps et les coordinateurs. On y retrouve les rues couvertes par le partenariat, les raisons de sa création ainsi que les modalités de communication entre les coordinateurs et notre zone de police.

Par où commencer?
Un groupe de voisins intéressés fait une demande à son agent de quartier. Une première réunion est alors organisée avec l’agent de quartier afin d’expliquer les objectifs du PLP. Lors de cette réunion, le partenariat est défini de manière géographique. Les habitants du quartier désignent ensuite, à la majorité, un coordinateur principal qui sera le contact privilégié de l’agent de quartier ou du commissaire en cas de diffusion d’informations, dans un sens comme dans l’autre. Ce coordinateur doit être aidé de 2 ou 3 bénévoles qui l’aideront également à diffuser les informations à leurs voisins.

Intéressé par la création d’un PLP ou simplement par davantage d’informations? N’hésitez pas à contacter votre agent de quartier.

publié le 30/09/2019

Theme by Zion Labs and Karibou Informatique