slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12

Vous êtes ici

Scénario catastrophe à l'IPET de Nivelles

Body: 

Un exercice d’intrusion malveillante a été organisé ce mercredi 15 mai à l’IPET de Nivelles. Deux (faux) auteurs s'y sont introduits pour faire un maximum de victimes. 

Des bruits de pétards et de sirènes de véhicules de police ont été entendus à l’Institut Provincial d’Enseignement Technique (IPET), à Nivelles, cet après-midi. La rue de Sotriamont a été le théâtre d’un va-et-vient de véhicules strippés et d’un débarquement massif de policiers issus des zones de police Nivelles-Genappe et Ouest Brabant wallon. Les riverains et les parents étaient prévenus afin d’éviter un vent de panique. La cause: un exercice d’intrusion malveillante au sein de l'établissement.  

Une centaine d’élèves de la 3ème à la 6ème secondaire a participé à l’évènement. Tout était prévu : le rappel de la procédure en vigueur pour le corps enseignant, les grimages pour les morts et blessés par une école d’esthétique nivelloise, la déviation des bus, l’interdiction d’entrer ou de sortir du site, … Une organisation réglée à la minute près pour que le scénario puisse se dérouler comme prévu : deux individus – des policiers déguisés - pénètrent dans l’établissement arme au poing afin de faire un maximum de victimes avant de se suicider pour l’un et de se faire arrêter pour l’autre. Petite subtilité, un vrai professeur jouait les complices qui se débinait au dernier moment. Les services d’enquête ont donc dû le retrouver parmi la foule et démêler les informations données par les élèves.

Cet exercice avait un double but: tester les procédures de sécurité au sein de l’IPET en cas d’intrusion malveillante et permettre aux policiers de s’exercer à ce type d’intervention catastrophe. Au total, cet exercice, qui aura nécessité plus de 3 mois de préparation, aura mobilisé une soixantaine de policiers et employés administratifs des zones Nivelles-Genappe et Ouest Brabant wallon, deux policiers du service 101, une centaine d’élèves et une grosse dizaine de professeurs. Tout s’est déroulé sans encombre et il ne fait nul doute que tous les participants se souviendront de cette expérience et en tireront des enseignements. Une façon de tester nos connaissances et d'être entraîné pour intervenir de manière efficace en cas de réelle catastrophe.

publié le 04/06/2019

Theme by Zion Labs and Karibou Informatique