slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12

Vous êtes ici

Violences conjugales: osez en parler!

Body: 

Violences psychologiques, économiques, sexuelles ou physiques, vous n’êtes pas seul(e). Parlez-en!

Et pourquoi tu as besoin de voir tes copines? Tu m’as moi!”, “T’as l’air d’une pute avec cette robe”, “De toutes façons, tu n’es bonne à rien”, “Tu n’as pas besoin de travailler, je sais subvenir à nos besoins”, “Il est hors de question que tu sortes d’ici avant d'avoir terminé le ménage”, …  
=> Si ces phrases vous sont familières, c’est que vous êtes victime ou auteur de violences psychologiques.

Pourquoi voudrais-tu savoir ce qu’il y a sur notre compte commun? Je le gère très bien”, “T’as pas besoin d’aller chez le coiffeur!”, “Je t’interdis d’aller travailler”, “J’ai revendu ta bague de fiançailles, je n’avais pas besoin de ton accord, de toutes façons tu ne la portais plus”, dépenses non consenties, contrôle total des finances, vol d’argent ou d’objets, …  
=> Si cela vous semble familier, c’est que vous êtes victime ou auteur de violences économiques.

Attouchements forcés, viol, acte sexuel avec un tiers non consenti, grossesse ou avortement forcé, …  
=> Si cela vous est familier, vous êtes victime de violences sexuelles.

Bousculades, pincettes, lancés d’objets sur l’autre, gifles, morsures, séquestrations, étranglements, coups, …
=> Tout cela, c’est de la violence physique.

Que pouvez-vous faire?
D’abord, en parler afin de se sortir de l’isolement. À un proche, un médecin, un psychologue, ou au numéro gratuit “Ecoutes violences conjugales”: 0800/30.030. Vous serez écoutée de manière anonyme, 24h/24 et 7j/7. Vous pouvez également appeler notre Service d’Assistance Policière aux Victimes au 067/88.92.49 ou 067/88.92.48.  

Ensuite, gardez à portée de main les numéros de téléphone importants, prévoyez un endroit où vous pourrez vous rendre si les situations violentes se reproduisent, convenez avec votre entourage de la façon de les prévenir lorsque le danger arrive (un nom de code, comme un mot ou une phrase, par exemple). Parlez-en à votre médecin, il est soumis au secret professionnel. Faites établir des certificats médicaux qui attestent des coups et blessures et de votre état psychologique. Conservez ces documents en lieux sûrs, ils pourront servir de preuve. Rassemblez également vos documents importants (carte d’identité, passeport, carnet de mariage, etc.). Laissez un sac de vêtements chez un proche au cas où vous devriez partir précipitamment.  

Enfin, en cas de danger, appelez immédiatement le 101.

https://www.ecouteviolencesconjugales.be/

publié le 30/11/2018

Theme by Zion Labs and Karibou Informatique