slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12

Vous êtes ici

Deux maîtres-chiens dans nos rues

Body: 

La zone de police Nivelles-Genappe est heureuse de vous présenter ses deux nouveaux maîtres-chiens, les inspecteurs Florence Geron et Serge Stilmant, ainsi que leurs Berger hollandais, deux frères, dont nous tairons les noms afin d'éviter qu'ils soient interpellés en rue.  
Cela faisait déjà deux ans que notre zone de police vivait sans maître-chien, l'un nous ayant quitté pour une autre zone, l'autre pour devenir maître-chien explosifs. Se passer de maître-chien est pourtant impensable pour notre zone car le chien est un grand atout pour notre visibilité et est un moyen de dissuasion important lors de mouvements de foule ou de bagarres, il est aussi utilisé lors de patrouilles avec les agents de quartier ou le Service d'Intervention et de Sécurisation et sur les contrôles d'alcoolémie.
L'inspecteur Stilmant est un policier bien connu des Nivellois et de Genappiens puisqu'il travaille chez nous depuis 12 ans. L'inspecteur Geron, quant à elle, a rejoint nos rangs en décembre 2017. Mais avant de devenir officiellement maître-chien, il a fallu former nos deux policiers. C'est donc au bout d'une formation de 3 mois que nos deux inspecteurs sont enfin devenus maîtres-chiens. Celle-ci s'est déroulée en 2 volets. Le premier s'est clôturé par un examen d'obéissance, de contrôle et d'attaque afin de tester le courage et les aptitudes du chien. Les formateurs ont donné aux candidats les outils nécessaires pour que le chien obéisse, des cours vétérinaires et législatifs. Le but était d'avoir le contrôle sur le chien, d'apprendre à le conduire, … Le chemin était long, certains chiens ne savaient même pas s'asseoir. Pour le second volet, nos inspecteurs ont parcouru la Belgique afin de s'entraîner dans des bâtiments différents chaque jour. Il s'est clôturé par un parcours fonctionnel (obéissance, mordant, intervention sur véhicule, fouille de bâtiment).
Nos deux maîtres-chiens sont d'accord sur ce point: le vrai atout du chien, c'est la proximité qu'il induit avec le citoyen. Il s'intéresse à l'animal et cela sociabilise le policier. En outre, en matière de dissuasion, un chien vaut deux hommes lorsqu'une intervention devient agitée. Les promeneurs et citoyens des rues de Nivelles et de Genappe auront le plaisir de croiser nos maîtres-chiens et leur fidèle compagnon.

publié le 26/06/2018

Theme by Zion Labs and Karibou Informatique