slideshow 1 slideshow 2 slideshow 3 slideshow 4 slideshow 5 slideshow 6 slideshow 7 slideshow 8 slideshow 9 slideshow 10 slideshow 11 slideshow 12

Vous êtes ici

L'analyseur de trafic a parlé

Body: 

La vitesse n'est pas excessive à la rue des Combattants et à l'avenue Général Jacques à Nivelles.
Suite à une demande du groupe de circulation de Nivelles (réunissant les acteurs de mobilité et de sécurité routière), le trafic de la rue des Combattants a été analysé. Certains étaient préoccupés par la vitesse qui leur semblait excessive dans cette rue et la rue Henri Pauwels. L'analyseur de trafic, placé du mercredi 21 au lundi 26 février a pourtant démontré que la vitesse n'était pas un problème.
En effet, alors que la limite autorisée dans la rue des Combattants est de 50km /h, il s'avère que la moyenne de vitesse est de 50km/h pour les véhicules allant vers le centre de Nivelles, et de 47km/h pour ceux venant du centre. 27,6% des automobilistes se dirigeant vers le centre roulaient entre 50 et 60km/h. 8,7% d'entre eux circulaient à plus de 60km/h. Pour les automobilistes venant du centre de Nivelles, 18,2% roulaient entre 50km/h et 60km/h et 3,4% d'entre eux circulaient à plus de 60km/h. L'analyse a porté sur 27.776 véhicules, en ce compris, des voitures, des camions courts, des bus/semi-remorques et des vélos.  
Le même type d'analyse a été mené à l'avenue Général Jacques à Nivelles entre le lundi 12 et le jeudi 15 mars. La vitesse autorisée y est de 50km/h. La vitesse de circulation moyenne est de 46km/h en allant vers Genappe et de 43km/h en venant de Genappe. 21,6% des conducteurs circulant en direction de Genappe roulaient entre 50 et 60 km/h. 2,8% d'entre eux avaient une vitesse supérieure à 60km/h. Quant à ceux venant de Genappe, 15,7% roulaient entre 50 et 60km/h et 2,4% au-dessus de 60km/h. 39.101 véhicules sont passés devant notre analyseur de trafic pour effectuer cette étude.

Si la vitesse n'est pas excessive, objectivement, il est exact que seule la moitié des automobilistes respecte la vitesse autorisée. Dès lors, le SPW qui est gestionnaire de ces routes, prendra peut-être les mesures qui s'imposent.

publié le 22/03/2018

Theme by Zion Labs and Karibou Informatique